"LA PIERRE AUX LIÈVRES"
Cynégétique - Fauconnerie - Montereau Fault Yonne
Articles presses, reportages photos, films
Les mouches du pêcheur

vign1_Les_invertebres
Les 3 familles d'insectes d'eau douce :
Ephéméroptères, Trichoptères, Plécoptères 

vign1_Les_ephemeropteres
Les Ephéméroptères : 12 sous familles

vign1_Les_trichopteres
Les Trichoptères : 16 sous familles

vign1_Les_plecopteres
Les Plécoptères : 8 sous familles

vign1_Diptere
Les autres mouches du pècheur
Les Diptères : Simulidé, Chironomidés

vign1_Neuroptere
Les autres mouches du pècheur
Les Neuroptères : Sialidé, Chrisopidés

vign1_himenoptere
Les autres mouches du pècheur
Les Himénoptères : Formicidés
Saison 2017 - Pêche à la mouche sur la Seine
Saison 2017 - Pêche à la mouche sur la Dordogne
Le Griottier Blanc - Forêt au Duc - Yonne 89
Le 21 mai 2016 en images
Saison 2015 - De la Seine à la Dordogne - Une année marquée par l'Ombre !
Blanc à la mouche
Ma première sortie sur la Seine
Ombre commun - Thymalus
Sortie du 06 juin 2014
Truite de la Seine de 38 cm
Sortie du 29 mai 2014
Ombre commun Thymalus de 37 cm
Sortie du 06 juin 2014
Gobage et prise d'un ombre commun
Sortie du 27 juin 2014
Truite Fario de la Seine - 36 cm
Pêche à la mouche    "Apprendre à observer"
Préface
Préface pour la pêche à la mouche ou "Fly Fishing"
Pour capturer un poisson, il n'est guère de méthode aussi spectaculaire 
et aussi attrayant que la pêche à la mouche artificielle. Le pêcheur à la 
mouche se distingue des autres pêcheurs par sa manière élégante et délicate de 
jeter au loin la mouche destinée à attirer ses proies : quelques précieuses 
arabesques d'une longue ligne de soie mue dans les airs par une fragile canne 
d'une merveilleuse souplesse, un ultime petit geste du bras et, tel le duvet de 
la graine de pissenlit chère à Larousse, la minutieuse imitation d'insecte va 
se poser sur l'eau avec une précision admirable.
 
Que de connaissance, d'art et de culture avant d'en arriver là....
 
(Avant propos d'Henri 
Limouzin "Mouche pour la pêche" Edition Larousse")
 
Bonjour 

Sur cette page, nous ne pouvons pas par quelques photos ou trucs et astuces que ce soit, vous apprendre à moucher, il serait d'ailleurs illusoire d'y prétendre. Néanmoins notre but est de vous faire partager les mêmes passions et instants de plaisir que l'on ressent lors de nos sorties de chasse avec nos oiseaux.

Rien ne reste hors de portée d'une envie à partir du moment où l'on se donne toutes les chances de réussir. La pêche à la mouche reste sans contestation aucune l'une des activités de pêche certainement les plus complexes à pratiquer. Poser une mouche sur l'eau cela s'apprend. Lire et avoir le sens de l'eau cela s'apprend. Mais on ne peut pas ignorer les lois qui régissent le milieu aquatique et notamment le monde des insectes et le monde des poissons. Il n'y a pas de bon moucheur sans au préalable acquérir au fil de l'eau cette connaissance. Ce monde aquatique me surprend à chaque sortie et me remet en cause systématiquement, voila ce qui est rassurant car cela me permet d'entretenir ma passion. 

Je pêche à la mouche artificielle depuis l'âge de 17 ans et aujourd'hui j'ai 53 ans (et oui un an de plus tous les ans !) et pose sur mon nez une paire de lunettes,... ce qui m'inquiète un peu pour le coup du soir.... 

Je vous souhaite une bonne visite sur cette page.

Le Président
Sorties de pêche 2018 - Les "NEWS"
Truite arc en ciel - les News 2014

Tristesse ... le début de saison aura été très médiocre !

En effet quelques sorties "mouche" sur la Seine ont été effectuées mais avec beaucoup de désillusions, froid, pluie, auront eu un effet "Bof" sur mon moral et surtout sur celui des poissons. J'ai mémoire d'une sortie  début juin où tout a été une catastrophe. Entre le radar de mer.. embarqué que je ne vois pas et qui me coûte un bras et des points, la casse sur une truite estimée  à environ + de 40 cm qui prend la poudre d'escampette au moment de la mettre à l'épuisette, le décrochage sur une de ses congénères toute aussi grosse, la journée n'est pas à retenir. Heureusement que les sorties que j'ai faites au vairon manié m'ont donné quelques beaux poissons en ce début de saison.         

Bon, il faut avouer aussi que mon Pollux (Grand Duc Européen) m'a pris beaucoup de temps, qu'il faut entretenir la maison et qu'il a fallu faire des priorités dans la gestion de mes loisirs.   

Donc pour cette saison les reportages vont être un peu courts.

Néanmoins, à l'heure où j'écris ces lignes..., j'entends la rivière "Dordogne" qui m'appelle.

Rassures toi et rassures les gamins et les gamines (ombres et truites)...j'arrive ! 

Aller zou, le matos, le chien, les piafs dans la kangoo, on se tire de ce pays !

Espérant que la rivière "Espérance" me le rendra.  

 Au fil de l'eau des congés, je vous ferais part de mes sorties.

Tiens... je vais peut être aussi reprendre quelques recommandations sur l'article "de la plume à la mouche".

Sortie sur la Dordogne le 25 07 2018 - Beaulieu (19)

Nous y sommes !!! Il est 18h00 est la chaleur est bien là ... 34 °C. Sur l'eau la température reste supportable mai il n'y a pas de gobage. Rapidement je me mets en nymphe (nymphe de tricoptère, cerclage vert tête noire hameçon de 14) et touche rapidement mon premier poisson, un jolie cabot qui me donne mes premières émotions. Suivra une truite aux points noirs de toute beauté qui affichera 27 cm. Remise à l'eau en directe sur Facebook. Les premiers gobages se présentent vers les 20h00. Je passe sur un cul de canard couleur souffre sur hameçon de 16. Les premiers ombres communs se font prendre sans refus de leur part et je termine la soirée avec 5 poissons piqués dont un de 33 cm et un ombres de 39 cm.

Voila, je reprends confiance les vacances s'annoncent bien.   

Sortie du 30 juillet, du 1er et du 6 août 2018 - Beaulieu (19)  

Trichoptère (sedge) quand tu nous tiens !!! 

Chaleur étouffante sur la Corrèze 37 - 38°C avec des pointes à 40°C. Grrr ... ! On n'est jamais content. On cherche la fraîcheur en fin de soirée sur la vallée de la Dordogne. Pas un chat (moucheur) sur l'eau sauf quelques baignassous bien de chez nous (à vous de deviner d'où ils viennent). Ils vont me passer sur la mouche et je vais en ferrer un gros. Bref heureusement cela n’empêche pas les ombres de taper rageusement et à tout rompre sur les sedges. Je passe en 14/100 et accroche un sedge sur hameçon 14 en plume de bécasse. Je pensais ne plus jamais m'en servir... quelle erreur ! Beaucoup de ratés mais quelques beaux poissons sont venus récompenser ma patience.

 

Pêche à la mouche sur la Seine

Rush à tout va sur l'ombre !

De la plume à la mouche !
La mouche de Mai - Trucs et astuces
Il arrive un moment où tout pêcheur à la mouche se trouve dans l'impasse : aucune de ses astuces habituelles ne donne le moindre résultat. Il est grand temps de tenter de nouvelles choses, de nouvelles technique, qui transformeront une bredouille en succès.

Pêcher en eau montante (mars 2013)

Si le ciel vous tombe sur la tête et qu'il se met à pleuvoir copieusement, ce n'est surtout pas le moment de quitter la rivière pour vous mettre au sec. Au contraire la pluie provoque la montée des eaux et décide souvent le poisson (en particulier les ombres) : il se met à prendre mouches sèches et nymphes avec une grande avidité. En fait, la pluie est souvent l'alliée du moucheur....jusqu'à ce qu'elle teinte irrémédiablement les eaux, rendant la pêche impossible.

J'ai souvenir d'une partie de pêche avec un ami sur la Seine, une pluie d'été s'était mise à tomber en plein après-midi et ce dernier en l'absence d'activité de surface et pas très habitué à cette pêche s'était abrité sous un saule. Je me suis mis au milieu de la Seine et j'ai pratiqué la tactique du héron. Durant l'averse, les ombres communs (voir "Ombre commun - Seine- no kill") se sont mis en frénésie alimentaire autour de moi et en quelques minutes j'ai pu piquer une dizaine de poissons. Lorsque mon ami m'a rejoint, je lui ai expliqué qu'il avait passé à coté d'un coup fabuleux et pour preuve je lui ai montré les photos. Depuis, il ne manque pas de faire le héron sous une averse et à la lecture de ces lignes,.... il se reconnaîtra !

Jeter des pierres dans l'eau (mai 2013)

En été lorsque les eaux sont basses et chaudes, vous remarquerez sans doute que les truites qui sont calées dans les fosses, ne réagissent à aucune de vos mouches. Si vous êtes tout seul au bord de l'eau, (une recommandation : il faudra bien vous en assurer car si vous êtes sur un pont ...) prenez quelques grosses pierres et bombardez consciencieusement le pool (vous comprenez maintenant...!). Revenez une heure après et espérez que le pool ne soit pas pris par un autre pêcheur, les poissons deviendront étrangement actifs après ce traitement radical. 
Cette expérience a été vécu sur la Nive de St Jean Pied de Port au pont de St Michel. Une grosse mémère y tenait domicile et cette dernière refusait toutes les nymphes que je lui présentais. De rage je lui lance une pierre et elle se cale sous le rocher du pied du pont.  Une demi heure après je repasse sur le pont et je revis Mémère en pleine activité. Un seul passage sur le museau, ferrage et .... casse après un démarrage de loco.   

Quand les ombres chipotent (Juillet 2013)

L'ombre est un poisson réputé fantasque et surtout imprévisible. Souvent en pêchant dans les règles de l'art, la traque se révèle infructueuse. Il faut alors reconsidérer les règles établies et faire l'inverse de ce que des années de pratique nous ont enseigné. Oubliez les imitations trop parfaites et optez plutôt pour les imitations fantaisies montées avec des matériaux brillants.
Pour ma part, je n'oublie jamais celles que l'on relègue dans un coin de la boite, nos chiffonnades, les vilaines,... elles font souvent la différence.  
Ce beau poisson si capricieux vit en groupes au sein desquels règne la loi des plus gros. Cette loi reste aussi valable pour le monde aquatique et là aussi pour ce qui est de l'attente de la nourriture, ils n'échappent pas à la règle. Les premiers placés se saisissent de la part la plus importante de la nourriture qui dérive dans le courant. Donc, quand une troupe d'ombres est postée dans la veine d'eau, les plus gros sujets seront devant et leur taille ira en décroissant en allant vers l'arrière.   
Un conseil, maintenant que vous connaissez la répartition hiérarchique, évitez d'attaquer la tête du groupe vous pourriez faire exploser le banc et ruiner votre plaisir ! 

Par temps chaud et ensoleillé (juin 2014)

A la belle saison, en plein après midi, beaucoup de pêcheur privilégient la sieste à la pêche. Pourtant, de beaux poissons sont prenables et on peut découvrir un poisson là où on ne s'y attend pas. A cette période, le poisson change quelque peu ses habitudes et aime flâner le long des bordures peu profondes, à l'ombre des frondaisons. Armez-vous de lunettes polarisantes et posez votre mouche sur ces secteurs en observant avec attention et minutie. C'est aussi cela "faire le Héron" ! 

Pourquoi aller chercher loin ce que l'on a sous le menton (juillet 2018)

Commencez par pêcher "sous la canne" et augmentez la longueur de soie en fonction des poissons recherchés. N'oubliez jamais que l'on voit bien mieux de près et qu'un ferrage à 20 m sera toujours plus difficile à effectuer qu'un ferrage à 5 m. Si vous pêchez loin dès le début, vous risquez d'alerter et de caler le poissons à proximité en les couvrant avec la soie ou le bas de ligne. En rivière comme en réservoire, observez les rives qui réservent souvent de bonnes surprises.  

La leçon a été bien apprise cette année car ma première sortie sur la Dordogne me gratifie d'un ombre de 39 cm que j'ai pris dans mes "bottes", pratiquement sous la canne.

 

Sorties 2018 sur la Dordogne
M.A.J : 16 août 2018 - tout droit réservé
Créer un site avec WebSelf